Coté Passions

Mes passions créatives à savoir Broderie,tricot, photos,.....

30 octobre 2013

A table !!

Dernier volet de ce voyage à Beijing...J'ai adoré nos balades, nos aventures chinoises, nos découvertes, le patrimoine culturel...mais j'ai eu un gros - même très gros - souci avec la nourriture :( Je n'aime déja pas trop la cuisine chinoise ici en Europe mais là bas.....je n'ai vraiment pas aimé et j'ai eu souvent faim car je ne mangeais rien de non identifié ! Oui je sais, ça m'a fait du bien, je vous entends déja :))) J'ai donc érré de marchés en supermarchés sans rien trouver à grignoter...

Je vous laisse découvrir en photos par ordre de découverte pour moi. Vous ne savez pas ce que c'est ? moi non plus !! rires... 

Fondue chinoise dans la rue :

Ici on cuit des oreilles de porc....enfin c'est ce que j'ai imaginé :)))

Gâteaux de Lune..moi la grosse gourmande je n'ai même pas craqué !

Balade au marché avec les photos de Sylvie :

 

       

Yaourts du jour à acheter dans la rue :

Balade au supermarché - je me suis achetée un kinder bueno en guise de déjeûner !! Il n'y a que ça où j'ai reconnu l'emballage :)

 

Et finalement....the night market...Chanchan m'avait pourtant prévenue...mais nous y sommes tout de même allées à nos risques et périls....et imaginez, c'est encore vivant et les pattes bougent de partout. Si vous voulez goûter une brochette, on vous la rend croustillante grâce à un petit passage en friture....et canalblog ne diffuse pas encore les odeurs !!

Je vous offre un petit bol de tripes à la mode pékinoise ?

       

Pour être tout à fait honnête, je ne crois pas que les pékinois mangent ces brochettes...mais je peux vous dire que si vous y allez avant ou après le repas...votre estomac fait des bonds ! Et pourtant j'ai vu nombre de gens porter ceci à leur bouche !! Je ne suis pas une vraie aventurière..mais j'assume ! Quant à ma copine, honte à elle : Elle m'avait promis de goûter et j'attends encore pour la photo :) 

Je me répète, il est évident que j'avais de gros a-prioris, et je pense qu'on peut se régaler avec par exemple, le canard laqué typiquement pékinois, les dumplings ou raviolis chinois vapeur...bref plein de choses mais moi je n'avais pas envie de me régaler je crois, hélas pour moi.

Sinon, pour clore ce chapitre chinois, j'ai particulièrement adoré la grande muraille, le temple des lamas visité un jour de grande cérmonie, la visite des hutongs, le marché aux puces de Panjiayuan le dimanche matin, le plus grand marché du monde, la tour des tambours, la rue du thé ( 1000 boutiques de thé, théières et matériel se rapportant au thé), la maison de Lao She, le temple du ciel, les pékinois qui chantent dansent et bougent dans les parcs...le shopping créatif et autres...bref des milliers de choses et je vous épargne mes milliers de photos...

J'ai moins aimé le manque de communication ( même en demandant aux très jeunes, difficile de trouver des personnes parlant anglais ou alors nous avons eu très peu de chance..), les taxis qui passent par centaine et qui ne s'arrêtent pas, les taxis qui piquent du nez sur la route....

Un dernier mot : Si vous préparez un voyage à Beijing, préparez le vraiment ! La ville est si grande qu'il faut visiter par quartier car les déplacement entre les endroits sont longs.

A bientôt 

V_ronique_gris

Psss..pssss : si vous connaissez Melle Kim et si vous voulez l'aider à gagner le concours de la petite épicerie sur le thème des contes, un petit vote facebook pour sa création lui ferait bien plaisir ! Il faut cliquer LA . Il vous suffit de cliquer sur "j'aime" en haut à droite de la page, vous verrez alors apparaître en deuxième position sa petite créa et il ne vous reste plus qu'à voter. Un grand merci d'avance ! 

 

Posté par verom à 15:54 - Coté Voyages - Commentaires [65] - Permalien [#]

27 octobre 2013

La calligraphie chinoise

 

 

Depuis toujours, je suis attirée par la calligraphie donc quand notre voyage s'est confirmé, je me suis beaucoup documentée sur cet art millènaire. Au passage, la librairie le Phénix, 72 Blvd Sébastopol à Paris regorge de livres, guides, cartes, objets et documents sur la Chine et l'Asie en général, donc très utile pour la préparation d'un voyage !

Puisque nous partions à Pékin, il fallait donc en profiter pour s'initier à la Calligraphie, car un maitre est nécessaire pour tenter d'approcher cette discipline. Après quelques recherches sur Internet, je découvris le China Culture Center qui prodigue des cours de culture chinoise. Un cours de Calligraphie tombait pile-poil durant notre séjour, donc 5-6 mails plus tard nous étions inscrites et attendues pour 2h d'initiation.

Je dois dire que Pékin, par sa grandeur, sa pollution, sa foule...n'est pas la plus calme des villes et nous arrivions au cours après un voyage en métro plus que bondé qui m'avait quelque peu oppressé. Ceci dit, j'étais en pleine discussion avec les 3 autres personnes qui prenait le cours quand le maitre entra dans la salle. Grand silence.

''La calligraphie chinoise est considérée comme un art sacré qui rassemble la philosophie, la poésie, la musique. S’appuyant sur le taoïsme, elle permet de révéler ce qui était déjà existant mais invisible sur la feuille de papier vide. Le caractère calligraphié dispose d’une vie propre et ses traits montrent l’énergie mise par l’artiste. La calligraphie est un processus de perfectionnement moral et culturel de soi-même. C’est le processus même d’être serein ''

calli

Le maitre s'assit sur une chaise face à nous, nous demandant de fermer les yeux et de respirer profondément. ''Ecoutez votre respiration, sentez la passer à travers votre corps...'' Ces minutes de relaxation passées, il nous explique l'étude du jour, le Gāng contre le Róu - ou le dur contre le souple - explication trés philosophique.

 

 

La feuille de papier de riz posée devant nous a du être pliée afin de délimiter notre espace de travail. 

 

Et nous voici avec le pinceau en main - il doit être tenu vertical - à nous entrainer. Cela peut sembler simple mais ça ne l'est absolument pas !! Chaque partie du symbole est en connection avec les autres, elles se superposent mais doivent s'aligner voire s'emboiter..bref un vrai casse tête quand vous devez penser á tenir votre pinceau comme appris, penser à le charger en encre mais pas trop..bref, c'est très difficile et si mademiselle Kim à côté de moi eu droit à un ''bien''...moi rien du tout !!:)

Une fois la première feuille remplie, nous rentrions à nouveau dans un moment de relaxation, guidé par le maitre, et je me pris au jeu !! Je me sentais d'attaque pour remplir la seconde page du nouveau symbole..même si parfois en mauvaise élève, je commençais à dessiner par une logique qui n'était pas celle du maitre - mais il ne m'a pas vu...même s'il a du s'enapercevoir dans la transcription de mon symbole...

Une fois nos exercices terminés, le maitre nous donne un papier de riz blanc, plus fin, afin de finaliser ce que nous venions d'apprendre.

Pas de calligraphie sans la pause d'un sceau...lisez CECI pour en savoir plus sur les sceaux.

Vous me croirez si vous le voudrez, mais nous sommes sorties toutes les 3 complètement enchantées de ce cours, mais cerise sur le gâteau, zen de chez zen !! Nous étions complétement sereines !! Encore mieux qu'un cours de yoga...La magie avait opéré à tel point que nous souhaitons continuer cet apprentissage sur Paris !!
Toutes heureuses de cette découverte, il nous fallait absolument le matériel qui nous permettrait de continuer à pratiquer cet art... Il nous fallait les 4 trésors :

'' Le calligraphe dispose de 4 outils. On parle des 4 trésors dans le cabinet de lettrés :

  • Le pinceau : il peut être en poil de loup ou de fouine, de lièvre ou de lapin et subit un traitement spécial. Les plus chers sont      constitués avec les cheveux des nouveau-nés coupés lors de la cérémonie du 100ème jour. Le calligraphe choisit un atelier de fabrication de pinceau pour ses spécificités. Ainsi maître Shi Bo s’approvisionne toujours à l’atelier dépendant de la cité interdite à Pékin.
  • La pierre à encre : elle permet de conserver l’encre longtemps.
  • Le bâton à encre : il permet de fabriquer l’encre dans la pierre. Après avoir mis un peu d’eau, le calligraphe tourne 500 fois le bâton dans la pierre en le suivant des yeux. Une fois cela réalisé, il dispose de son encre mais également de la concentration mentale nécessaire pour son art. Chaque calligraphe a son secret d’encre et va lui-même rechercher ses pigments ou minéraux dans la nature pour constituer ses bâtons à encre de diverses couleurs.
  • Le papier de riz : il s’agit de pâte de paille de riz, de roseau ou de bambou '' 

et à Pékin, ce ne sont pas les boutiques de calligraphie qui manquent...
 

Sublimes porte-pinceaux en haut de la photo ci-dessous :

et bien sûr, le sceau final en pierre ou jade...que je me suis fait graver à mon nom.

Et une fois rentrée....mon sceau tigre, de mon signe parmi le bestiaire chinois.

     

 

Voilà vous savez tout !! 

 

A très bientôt

V_ronique_gris

 

Allez lire ce très joli post ICI . Les photos sont sublimes

calligraphie

Posté par verom à 00:06 - Coté Voyages - Commentaires [48] - Permalien [#]

26 octobre 2013

La Cité Interdite

Je ne sais par où débuter le récit de ce voyage, donc je vais commencer par un des sites les plus connus de Beijing : La cité Interdite

Juste quelques petits repères avant de commencer : La cité interdite date du XVème siècle et était la résidence des empereurs des dynasties Ming et Qing pendant 5 siècles. Vingt quatre empereurs s'y sont succédés, jusqu'a l'abdication de Puyi en février 1912 ( rappelez vous du film, le dernier empereur ). Sa superficie est de 720 000m² (960 m de long), elle comporte 9999 pièces et est entourée de douves de 52m de large ainsi que de remparts de 10m de haut. 8000 personnes y vivaient et n'en sortaient pratiquement jamais.

Nous avons choisi de la visiter en fin de journée, afin d'avoir le moins de monde possible - dans la mesure du possible - et de bénéficier de la jolie lumière dispensée à cette heure du jour.

 

     

 

La couleur de l'empereur est le jaune. C'est pourquoi les toitures des palais, en forme de pagode, sont recouverts de tuiles vernissées de couleur jaune. Ornant chaque angle, de petits animaux protégeaient de la foudre et du feu. On retrouve aussi cette couleur dans ses vêtements, et dans la vaisselle de porcelaine monochrome.

 

Les murs de la Cité Interdite sont peints en rouge, symbole du sud, mais également signe de joie et de fête. Les plafonds des salles sont décorés de motifs verts et bleus, couleurs évoquant le ciel et l'eau. Les portes monumentales, peintes en rouge, sont garnies de neuf rangées de neuf clous dorés.

 

      

Le chiffre neuf, le plus élevé, était réservé à l'empereur. Une seule porte ne comporte que sept rangées de sept clous, celle par laquelle, paraît-il, sortait l'empereur pour son voyage vers l'éternité.

La Cité interdite a été inscrite au patrimoine mondial de l'humanité, en 1987 par L'Unesco. Si la cité interdite vous intéresse, un lien trés intéressant ICI

Je pourrais en parler de heures tellement cette histoire est fascinante...mais je vous laisse encore avec quelques photos...et une petite histoire, celles des Eunuques : Dans la Cité Interdite, aucun "homme intact" ne devait demeurer dans les lieux le soir, en dehors de l'empereur, des enfants et des gardes de service.
Le Palais impérial employa donc de plus en plus d'eunuques. Des garçons, poussés par la misère ou vendus par leur famille, subissaient la castration et entraient au Palais, dans l'espoir d'une vie meilleure. Si quelques-uns devenaient des proches de l'empereur ou de ses épouses, et avaient un extraordinaire train de vie, la grande majorité vivaient modestement, astreints aux tâches les plus diverses, transmission des édits impériaux, préparation des audiences, célébration des rites religieux, théâtre, lecture publique des classiques, mais aussi entretien du palais, service des cuisines, porteurs de chaises, soins aux oiseaux des épouses... La plus petite tâche était réglée et confiée à un eunuque. 

Et enfin, n'est ce pas un joli endroit pour se marier ?

     

 

A très bientôt, avec un peu de Beijing encore, si ça vous interesse.....on verra :)

V_ronique_gris 

Posté par verom à 06:00 - Coté Voyages - Commentaires [57] - Permalien [#]

25 octobre 2013

Beijing coup de coeur #3

image

 

image

 

image

Thé Pu'erh - Thés chinois du Yunan, parmi les plus nobles et les plus chers du monde vendus essentiellement en galettes, ou en boules et parfois en doses individuelles. Il s'agit de thés millésimés comme le vin et ils sont côtés en bourse.

En savoir plus : ICI

Maliandao street - 22 octobre 2013.

A trés bientôt

V_ronique_gris 

Posté par verom à 07:10 - Coté Voyages - Commentaires [30] - Permalien [#]

24 octobre 2013

Beijing coup de coeur #2

 

image

 

image

 

Beijing - 23 octobre 2013 - les tricoteuses dans le parc du temple du Ciel.

A très bientôt
 

V_ronique_gris 

Posté par verom à 15:24 - Coté Voyages - Commentaires [35] - Permalien [#]

18 octobre 2013

Beijing coup de coeur du jour #1


Maitre calligraphe - Liulichang Xijie - Beijing - 18 octobre 2013

Pas sûre que je puisse envoyer mon coup de coeur chaque soir...quand la censure s'y met...

 

V_ronique_gris

 

Posté par verom à 17:27 - Coté Voyages - Commentaires [28] - Permalien [#]

14 octobre 2013

Rêve d'adolescente...

Je ne sais pas vous mais moi, quand j'étais ado, je lisais tous les Pearl Buck et je rêvais d'impératrices dans les murs de la cité interdite. Quelques nombreuses années plus tard, ce rêve va devenir réalité : Nous partons entre filles, ma meilleure amie et ma fille, Mademoiselle Kim, arpenter Pékin de long en large. Même si nous avons bien préparé notre voyage, nous partons juste avec billets et hotel. Les chinois parlant très peu l'anglais et nous absolument pas le mandarin....je pense qu'il y a de l'aventure dans l'air....
 

 J'ai relu quelques Pearl Buck pour m'imprégner de la Chine impériale et mieux l'imaginer quand nous visiterons la cité interdite. Nous avons beaucoup de choses au programme, du culturel bien sûr, du shopping c'est sûr et aussi un cours de calligraphie. Nous sommes assez impatientes même si je redoute une chose : n'étant pas fan de cuisine chinoise, je me suis promis de ne rien manger de non identifié...et certains trucs bien identifiés comme ci dessous, non plus !!!..beurkkkk 

brochettes 

muraille 

thé 

lanterne

 

A très bientôt avec plein de photos j'espère !

 

V_ronique_gris

Posté par verom à 16:23 - Coté Voyages - Commentaires [100] - Permalien [#]

09 octobre 2013

Mon vrac tricot

En vrac, toutes mes petites nouveautés tricot :

Pour commencer, une petite layette pour un petit irlandais, Senan, qui est né chez ma collègue. Voici donc le Heart Hat de la génialissime Elizabeth Zimmermann. Pas de couture, un coeur qui se forme on se demande comment, une finition icord sur les bords qui donne un fini parfait. Bref j'ai adoré et je vais m'empresser de rajouter les petits chaussons qui vont bien avec. Pas facile la photo sans bébé !
Tricoté en Old Maiden Aunt Alpaca/soie.

Ensuite, je viens de recevoir la jolie nouveauté de chez Loop : leur châle Charm qui en version petite se tricote avec une unique pelote de skein : 50% Merino, 50% Soie, c'est très très doux !!

Toujours en parlant de Loop...Avez vous vu les merveilles qu'ils ont reçu ? une photo suffira je pense et sinon allez voir LA

New Freia Handpaints Yarn at Loop!

Et enfin, j'ai aussi reçu le dernier livre d'Hélène Magnusson. Celui ci est en anglais mais une version française ne devrait pas tarder. Dedans, des tas de modèles islandais du châle au pull Lopi, en passant par les mitaines brodées ou non, sacs, coussins...bref très sympa !! J'aime tout :)

 

Voilà, vous savez tout ce qui concerne mon activité tricot :)

A bientôt

V_ronique_gris

Posté par verom à 15:20 - Coté Tricot - Commentaires [47] - Permalien [#]

02 octobre 2013

Ma petite maison est en....carton !

La voici, la voilà..

 

La voici donc terminée :  Il y a du boulot tout de même la dessus avec ses petits tiroirs intérieurs !
Je suis arrivée chez Sophie pour le cours avec un autre modèle prévu, avec mes tissus mais le modèle de ma cops me plaisait encore plus, son tissu petites maisons aussi...donc j'ai fait changer l'organisation de Sophie, changé de modèle et j'ai piqué la moitié du tissu de Mimi !!
Insupportable la fille...
Surveillez chez elle, une petite maison avec des petites maisons devrait apparaitre aussi :)

Modèle : Le Cartable du petit Chaperon Rouge de Sophie et Sylvie, issu du mag Histoire de Filles N°1.
Tissu : Les petites maisons by Bunny Hills de Henryglassfabrics

 

Voilà, vous savez tout :)

A bientôt

V_ronique_gris 

Posté par verom à 15:28 - Côté Cartonnage - Commentaires [77] - Permalien [#]